• mardi , 27 février 2024

La mise aux normes électriques : ce qu’il faut savoir !

La mise aux normes électriques s’impose comme une obligation légale incontournable pour les propriétaires soucieux d’offrir un havre de vie sûr à leurs locataires. Au-delà du respect des normes NFC 15-100 régissant les installations électriques des logements, cette démarche procure de multiples avantages, allant de la sécurisation des lieux à la valorisation du patrimoine. Examinons plus en détail les tenants et aboutissants de cette mise en conformité aux vertus certaines.

Les impératifs légaux en tant que rempart face au danger

Pour prévenir tout risque d’accident, le législateur impose aux bailleurs de faire expertiser périodiquement l’installation électrique de leurs biens. Réalisé par un professionnel agréé, le diagnostic met en lumière d’éventuelles non-conformités auxquelles il conviendra de remédier rapidement.

Outre cette vérification bisannuelle, la vente ou la location d’un logement de plus de 15 ans nécessite la présentation d’un rapport de contrôle datant de moins de 6 ans.

Par cette obligation de moyens, les pouvoirs publics entendent garantir l’intégrité physique des occupants, trop souvent menacée par des installations vétustes aux câbles dénudés. S’affranchir de ces diagnostics récurrents, c’est donc s’exposer à de lourdes sanctions financières et pénales en cas de sinistre ou d’accident mortel. Cliquez ici pour en savoir plus sur nos services, si vous avez besoin d’aide.

La préservation du patrimoine locatif

Au-delà de l’impératif sécuritaire, la mise en conformité électrique d’un bien immobilier accroît son attractivité pour les candidats à la location ou à l’achat. Un logement doté d’une installation certifiée NFC 15-100 rassure par son modernisme et dispense les futurs habitants de coûteux travaux de rénovation.

Cet atout contribue à valoriser le bien à la revente en suscitant les convoitises d’acquéreurs prêts à investir dans un nid douillet clés en main. Les compagnies d’assurance ne s’y trompent pas et conditionnent parfois même leur garantie incendie à la détention de ce sésame attestant la conformité de l’équipement.

Les étapes pour sécuriser son installation

Une fois un diagnostic posé, le recours à une entreprise qualifiée s’impose pour corriger les anomalies relevées dans les règles de l’art. Outre leurs compétences en matière de mise aux normes, ces professionnels délivrent un certificat de conformité faisant foi auprès des organismes de contrôle.

Par ailleurs, si ces travaux de modernisation électrique offrent une sécurité renforcée, ils ne dispensent pas de vérifications ultérieures. Au fil du temps, l’installation est susceptible de se dégrader ou de ne plus satisfaire aux normes en vigueur. D’où l’importance de réitérer les vérifications tous les 5 ans, au minimum, pour préserver la quiétude des locataires.

Articles similaires

Laisser un commentaire